la Bòrda avertie pour infraction à l’utilisation d’allégations de santé interdites

Classé dans : Non classé, Social | 2

Le 8 décembre dernier nous avons eu la surprise de recevoir un courrier du "service loyauté sécurité des produits" de la "direction départementale de la protection des populations".

Ce courrier constitue un avertissement avant sanctions pour multiples infractions au règlement relatif aux interdictions d'utilisation d'allégations de santé... (sic)

Il est ainsi interdit de mentionner des allégations thérapeutiques évoquant "des propriétés de traitement et/ou de guérison ou de prévention d'une maladie" concernant le miel, la propolis, le pollen, la gelée royale, et tous les produits de la ruche en général. Les connaissances scientifiques et empiriques des professeurs Joyeux, Descottes, et autres chercheurs praticiens en apithérapie seraient-elles corrompues tel le "Lancet gate" ?

Nous sommes donc contraints de retirer de nos articles toute description concernant les vertus de nos miels, propolis, pollen et autres productions apicoles.

Si vous n'êtes toujours pas convaincus de vous rendre chez votre pharmacien pour les traitements préventifs et curatifs de vos affections de santé, vous pourrez tout de même trouver sur internet ou chez vos libraires des études scientifiques concernant les (potentiels) grands et formidables intérêts des produits de la ruche pour la santé humaine, et la sécurité sociale...

Nous essaierons de publier sur notre blog toutes celles que nous trouverons intéressantes, et qui ne présenteront pas d'infraction au regard des lois pour la protection des populations.

2 Responses

  1. Martine HELIAS

    Bonjour.

    Cliente de SOBIO où j’ai un compte depuis plusieurs années, j’y achète régulièrement le miel que nous consommons en grande quantité. J’ai toujours acheté du miel bio français et de préférence de la région. Depuis que vos miels sont en vente dans le magasin, je n’achète que les vôtres ; je les ai tous goûtés et je les apprécie.

    Vendredi dernier, j’ai acheté un grand pot de miel de bourdaine. Quelle déception lorsque j’ai voulu en prendre une cuillère pour sucrer mon infusion ! Il est tellement dur que j’ai tordu la cuillère ! Il a tellement cristallisé qu’il est aussi dur que du bois. Il faut y plonger le couteau et forcer pour en extraire un morceau qui ne sera consommable que pour sucrer une boisson mais certainement pas pour l’étaler sur une tartine.
    Je comprends mieux pourquoi tous vos miels étaient en promotion chez SOBIO, ils ont dû remarquer le problème que l’on devine aux traces blanches que l’on voit à travers le verre.
    Quel conseil me donnez-vous pour lui redonner un aspect plus fluide ?
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.
    Cordialement.
    Mme Hélias

    • nicolas-borda

      Bonjour
      Merci pour votre intérêt fidèle
      La cristallisation est un processus de transformation naturel du miel qui témoigne que celui-ci n’a pas été chauffé et qui s’accélère en fonction des températures froides.
      Le fait que vous ayez trouvé votre miel trop dur vient du fait que ce miel a dû être soumis des températures inférieures à 10 degrés pendant son acheminement ou son stockage et ne peut absolument pas être jugé comme un problème qualitatif. Idem pour les traces blanches qui sont des marbrures naturelles des cristaux de glucose du miel qui ont durcit, dessinées le long de micro bulles d’air accumulées lors de la mise en pots notamment.
      Le fait que nos miels soient en promotion n’est assurément pas à interpréter dans le sens d’une qualité inférieure, à fortiori sur la totalité de nos productions, je pense que les responsables de Sobio vous le confirmeront et vous témoigneront de leur grande satisfaction vis-à-vis de notre travail et de nos productions, n’hésitez pas à les solliciter.
      Tout ceci doit pouvoir conforter votre bonne impression première qui vous a fait devenir une consommatrice régulière. Vous pourrez j’espère retrouver votre satisfaction en réchauffant doucement vos miels au bain marie pour les ramollir, sachant que le miel est habitué à des températures de 37 à 40 degrés dans son environnement originel dans la ruche.
      J’espère que ces explications vous aideront à mieux connaître ce produit merveilleux qu’est le miel et à retrouver plaisir à déguster les nôtres. Vous en trouverez aisément confirmation en cherchant sur internet ou auprès d’autres confrères apiculteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *