Ce miel de haute montagne est très intéressant, il est léger et doux. Très clair, devenant même presque blanc quand il se solidifie, il est légèrement aromatique, avec des notes boisées, délicatement fruité, aux subtils arômes de rose. Il n’est pas sans rappeler le miel de romarin.

Ce miel fait le bonheur des connaisseurs mais demeure assez rare en raison d’une production aléatoire et limitée, du fait de conditions de floraison précaires.
Le miel de rhododendron contient de très nombreux oligoéléments de manière très équilibrée.
En apithérapie, on recommande le miel de rhododendron aux patients qui suivent une chimiothérapie : la consommation d’une cuillère à soupe par jour diminuerait nettement les effets secondaires des traitements anticancéreux.